• Accueil

    Accueil

     

     

    L'association Pré'textes a été créée en 2011 par les participants de l'atelier d'écriture de l'Escal qui souhaitaient une pratique hebdomadaire de leur loisir-plaisir favori : Ecrire.
    Ecrire en atelier...
    C'est oser dans un groupe poser ses mots, partager ses histoires, donner vie à des personnages.
    C'est offrir son texte et accueillir ceux des autres.
    C'est assister à de petits miracles, quand, à partir d'une même proposition d'écriture, naissent une douzaine de textes très différents qui pourtant, parfois, se font écho, se répondent, s'interrogent.
    Peu à peu des univers se dessinent, des voix s'affirment.
    Ces ateliers ont lieu dans des salles prêtées par la Mairie de Vanves ou chez l’un ou l’autre des membres de l’association.
    Accompagné par une animatrice formée par Aleph-Ecriture, chacun trace son chemin d'écriture porté par un groupe bienveillant et exigeant.
    Pré'textes a aussi créé, pour ceux qui aiment lire, un cercle de lecture. Il se réunit cinq fois par an. Une occasion de découvrir des romans « de moins de 200 pages », les auteurs du Nord, des polars mais aussi de partager ses coups de cœur de lecteurs.
    Pré'textes, c'est aussi…
    ... des rencontres avec des auteurs publiés, des soirées « lectures-mises en scène », des journées d'écriture, des "réunions de chantiers", des ateliers de créativités avec les outils "mixed-media", des séjours d'écriture...

     

  • Depuis la rentrée nous avons la sensation d'être sur des montagnes russes : les ateliers ont commencé, ont été interrompus en présentiel et remis en place sur le drive, le temps d'un bref retour dans les salles municipales... Un bref retour...

    Aujourd'hui les ateliers à distance reprennent jusqu'aux vacances de Toussaint.

    Heureusement, l'expérience du confinement porte ses fruits et nous avons repris les habitudes acquises depuis mars !

     


    votre commentaire
  •  

    EPISODE 5

    Avril 1939


    votre commentaire
  •  

    Episode 4

    Frida Kahlo


    votre commentaire