• De la part de Simone / Mexique

     

     

    De la part de Simone / Mexique

     

    Chocolat amer

     

    Laura Esquivel

     

     

    Une délicieuse surprise

     

     

    On s’attend à un livre de recettes mexicaines. Ça l’est en effet… mais pas que !

     

    Situé au moment de la révolution mexicaine, dont elle relate quelques épisodes par le biais de ses protagonistes, l’auteur tisse savamment roman « sentimental » et recettes, dans un style joyeux, tendre, parfois violent.

     


    Une belle galerie de portraits hauts en couleurs, au centre desquels Tita, dernière née d’une famille, qui doit rester vieille fille pour s’occuper de sa mère. Mais évidemment, l’amour rôde et l’intrigue se complexifie.

     

     

     

    Divisé en 12 chapitres comme les 12 mois de l’année, mais s’étalant en réalité sur bien plus d’une année, chacun de ces chapitres commence par une recette… Au printemps une douceur, à l’automne un plat très épicé… Ah, les cailles aux pétales de rose, sensées avoir un effet aphrodisiaque !

     

    Mais l’auteur ne se contente pas de placer une recette au début du chapitre, elle glisse subrepticement dans une phrase, tantôt le déroulé de la recette, tantôt un tour de main, tantôt un remède de bonne femme, ou ose des comparaisons inattendues. Savoureux !

     

     

     

    « Quand Ezperanza avoua à Tita que le regard d’Alex sur son corps lui avait fait le même effet que l’huile bouillante au contact d’une pâte à beignets, Tita en déduisit que rien ne pouvait les séparer ».

     

     

     

    Un vrai bonheur de lecture !

     

     

    NB : De ce livre a été tiré un film « Les épices de la passion »

     

     

     

    De la part de Simone / Mexique

     

    La double vie de Jesus

     

    Enrique Serna

     

     

    Un livre à double entrée :

    la corruption au Mexique, et une histoire d’amour impossible

     

     

    Dans la ville de Cuernavaca, polluée par les narcotrafiquants, Jesus, le héros du roman est un homme intègre, contrairement à la plupart des politiciens. Il réussit à se tenir à distance (pas tout à fait jusqu’au bout…) et ambitionne de devenir le maire de la ville, pour la délivrer de la gangrène de la corruption.

     

    Mais il se retrouve menacé, pris dans un engrenage… d’autant qu’en parallèle, il vit un amour fou, interdit et scandaleux, avec un(e) travesti.

     

    Une histoire violente, souvent empreinte d’un humour ravageur… et un tableau très noir de la société mexicaine.

     

     

    Se lit un peu comme un thriller.

     

     

     

    De la part de Simone / Mexique

     

    Au-dessous du volcan

     

    Malcolm Lowry

     

     

    Une 3eme histoire d’amour impossible… déprimante !

     

     

    « Un chef d’œuvre », « Une oeuvre prodigieuse »… voilà ce que j’en attendais en lisant les critiques de ce roman culte.
    Mais je suis restée sur le bord du chemin, je ne suis pas arrivée à pénétrer dans ce livre hypnotique, que j’ai toutefois terminé (600 pages quand même). Maurice Nadeau, qui en a écrit la préface, précise : « Il faut le lire et le relire afin d’en mieux pénétrer la signification et d’en mieux savourer les beautés ». Pas sûr que j’y retourne néanmoins…

     

     

    Cette fois, l’auteur est anglais mais « l’action » se déroule au Mexique, au pied du Popocatepelt. On est en 1939, le jour des morts. Le héros est un consul britannique qui noie son mal-être dans les alcools forts (tequila, mecsal…). Quelques autres personnages intéressants, sa femme Yvonne, son frère… et quelques figures locales. Mais tout tourne autour de cet amour impossible, de l’alcool, de la déchéance dont le héros est l’acteur et son propre témoin.

     

     

    Une impression permanente de malaise…

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :